C'est officiel, je n'ai plus RIEN à me mettre!

28/10/2010

Voilà, on y est!

Le jour tant redouté où j'allais me retrouver devant mon dressing en hurlant un 'chériiiiiiii j'ai plus RIEN à m' meeeeeeettre' est arrivé... (le premier qui dit 'encooooore?' sort tout de suite!)

Ca devait bien arriver un jour, car jusqu'ici, tout se passait trop bien pour être vrai...

----

Petite rétrospective d'une grossesse de modeuse:

Les 3 premiers mois, tu essayes tant bien que mal de cacher le ventre qui prend des airs de "j'ai trop bouffé et j'me constitue une bouée pour l'hiver, sauf qu'en début d'été c'est pas joli mais tant pis, pas le choix (faut y aller!)" car il ne faut pas éveiller les soupçons avant les fameux 3 mois, c'est interdit, tabou, voire même dangereux!

Tu t'abrites donc sous des robes, pantalons et tops super amples dans lesquels personne n'a l'habitude de te voir. Tout le monde pense que tu vires baba cool et ce revirement de style qui, pour une modasse, aurait dû mettre la puce à l'oreille à plus d'un passe plus ou moins bien, dans le sens où tu es tellement incomprise que personne n'ose de toute façon t'en parler.

En gros,tu ressembles à RIEN mais on te fout LA PAIX!

(Un peu comme eux?)

 

Shepherds-Bedouin.jpg

 

 

Et ces 3 premiers mois, c'était Easy game! Fingers in ze nose! Tout va bien quoi!

----

Les 3 mois qui suivent, là c'est bien cool aussi.

Tu viens de l'annoncer à tout le monde, et comme pour prouver que c'est bien vrai, ton ventre pousse un peu mais pas trop, juste de quoi le mettre en avant joliment. Tu rajoutes la 'bola' mexicaine à ta tenue de temps à autre, quand tu doutes qu'elle mette assez bien en valeur ton ventre et pour être sûre que tout le monde capiche bien ton état (et puisse te céder sa place dans le tram/porter tes caisses et tes sacs/t'ouvrir les portes)...

(la bola, pour les incultes, c'est ça:)

 

593.jpg

 

la petite clochette que les femmes enceintes trimballent sur leur ventre afin de bien saouler bébé!

Mais le fun ne fait que commencer!

C'est là que tu commences à t'acheter des jeans femme enceinte, des petites robes empire, quelques pièces maternity un peu fashion... que tu t'amuses à mixer avec ta garde-robe d'avant: les chemises cintrées, les jolis tops décolletés, tout ça...

Même que tu peux te permettre d'acheter un gilet style bombardier - et le mettre - juste pour rigoler!

Tu t'achètes plein de shoes, à talons ou pas, on s'en fout, puisque tu peux tout mettre... (pour le moment)...

Bref, c'est le pied!

Et tu te dis que l'hiver ça sera trop cool, que tu seras trop fashion, trop belle, trop épanouie... tu envisages même d'investir dans une splendide robe longue au décolleté pigeonnant pour les fêtes en pensant que tu vas tuer sa race et faire crever de jalousie toutes les brindilles de la planête.

(ouais, une robe comme ça, ouais, pourquoi???)

image4xl.jpg

Ouais, de 3 à 6 mois, t'es bien, t'es belle, c'est cool d'être enceinte, tu planes et tu veux jamais accoucher de la vie!

----

Et puis...

à l'aube du 7ème mois, tu descends de ton nuage.

Pas d'un coup d'un seul, mais petit à petit...

Le sol se rapproche touuuuuut dooouuuuucement, et puis tout à coup...

CLASH BAM BANG!!!

Face contre terre!

Tu te retrouves avec ton legging et ta belle chemise longue bien fraîche (parce qu'avec les bouffées de chaleur, tu t'habilles léger même quand il fait 3° dehors, ça, y'a rien à dire: c'est le pied!).

Cette chemise donc, qui baille entre chaque bouton et laisse entrevoir ta jolie chair toute blanche (rapport à ce que t'as pas pris le soleil depuis 2009, risque presque mortel de masque de grossesse planant au-dessus de ta tête oblige).

Une belle brochette de blanc de poulet qui se dessine entre tes nibards énormes, la grande classe. Genre ça le fait pas pour le boulot. (Genre ça le fait pas tout court, en fait)

Comme tu t'es déjà changée 2 fois et qu'il est déjà 9h14 (et que de toute façon, la chemise c'était ta dernière option du jour) (aller rechercher la robe d'il y a 3 jours dans le panier à linge n'est PAS une option) (jusqu'à demain en tout cas!), tu décides donc d'arranger ça comme tu peux:

- un gros foulard autour du cou, dont les bouts sont rentrés dans la chemise, pour cacher la peau

- un gilet boutonné du foulard au nombril, histoire de cacher la chemise pleine de bouts de foulard qui dépassent

(pour ceux qui ne suivent pas, ça donne plus ou moins ça:)

 

_DSC6187.JPG

(oui, la grande classe...j'vous avais prévenues...)

 

Après ça, tu te dis que si à ce stade-ci tu n'as toujours pas versé une larme (de rage, de désespoir ou de trop-plein d'hormones) c'est que tu es parée pour sortir comme ça et que rien d'autre (de pire) ne pourra en tâcher ta journée. Alors tu sors comme ça. RIEN A FOUTRE.

Sauf que, mettre une chemise fraîche n'a du coup plus AUCUN sens, et tu crèves de chaud déjà à 10h34.

(Il est 11h59 lorsque j'écris ce billet, et je suis entretemps MORTE de chaud, sisi!)

RIP moi.

----

On n'a vraiment pas la vie facile, nous, les baleines...

12:21 Écrit par Emme dans Maman, Mode, Vis ma vie de baleine | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | Pin it!