Ce qui ne va pas me manquer #1

04/01/2011

les gens qui me tripotent le ventre

c'est bien simple : JE LES HAIS! 

non mais c'est quoi ces gens qui se croient tout à coup permis de toucher cette partie de ton corps qui ne leur serait jamais venue à l'idée auparavant de frôler sans que ça ne crée une situation quelque peu bizarre/ambiguë/gênante. 

et bien là, ça reste un ventre et une partie du corps qu'il est très gênant de se faire tripoter! par qui que ce soit!

merde, ça m'est jamais venu à l'idée de demander à une femme enceinte de tâter son ventre. et encore, moi, j'aurais pensé à demander si j'en avais eu envie... 

non parce que y'en a que ça leur traverse même pas l'esprit, non non... 

je ne parle pas de mes proches, qui me connaissent et savent que je n'aime pas ça et qui attendaient bien sagement que je les invite à venir tâter le bidon. non, bien sûr que non! 

je ne parle pas non plus de toi Juju (non mais au cas où tu penserais ;-))

je parle des personnes âgées qui te frottent carrément le ventre 'parce que ça porte bonheur'.

ou des gens que je ne connais pas (très bien) et qui se sentent obligés de dire bonjour et/ou au revoir à 'bébé' en caressant me bedaine (alors qu'on ne se fait même pas la bise en général), sans même me demander si oui ou non ils avaient bien le droit de franchir cette limite...

le plus souvent, j'avais envie de leur caresser les seins ou les fesses en retour, juste pour voir leur tête. (mais rien que l'idée me dégoûtait un peu.) ou alors de faire un pas en arrière en disant 'dégage!' et en montrant les crocs (mais trop souvent je me suis surprise à rester polie).

quelques fois ça m'est arrivé de faire quand même scandale ou presque. 

exemple lambda: la copine qui m'avait déjà tâté plusieurs fois le gras du bide sans demander (et sans que je ne dise rien) s'est finalement décidée à me demander: 'et tu veux bien, en fait, qu'on touche?'. j'ai répondu: 'non pas trop, non' - petit blanc de sa part, sourire en coin de la mienne - puis, en mettant sa main bien à plat sur mon ventre: 'beinh, je le fais quand même, j'ai envie de me faire plaisir :D' #truestory

j'ai halluciné, viré sa main direct en lui disant que c'était vraiment nul. et même là je trouve que je suis restée polie. (avoir une mère en taule pour meurtre n'est pas vraiment ce que je souhaite à ma fille).

pour tous ces gens, je songe sérieusement à investir dans quelques unes de ces horreurs si un jour je me retrouve enceinte à nouveau (et que j'avais juré de ne jamais porter!): 

148918945v5_480x480_Front_Color-White.jpg

269964951v8_480x480_Front_Color-LightPink.jpg

456280705v6_480x480_Front_Color-White.jpg

131550892v7_480x480_Front_Color-White.jpg






 

Voilàààààà c'est fini...

02/01/2011

Enfin, pas tout à fait, mais comme je ne compte pas rédiger ce post sur la table d'accouchement, un tout petit peu d'anticipation ne fera pas de mal. 

Sept mois déjà depuis ce samedi de mai, où je me suis surprise avec la nausée, pour le troisième jour consécutif...

Pepito blaguait: "t'es p't'être enceinte?!".

Moi: "ouais, c'est ça, marre-toi..."

Une journée de shopping et un passage chez Di plus tard, et ce énième test de grossesse qui vira (enfin) au positif.

C'était presque comme une blague.  

Non, ça peut pas être ça, le test est périmé ou défectueux! Forcément!

Merde.

Qu'est-ce que je vais devenir?

Non, pas possible.

Viiiite, un autre test.

Merde, on est dimanche.

Faudra attendre demain.

(Le lendemain, j'avais oublié que c'était le lundi de Pentecôte. Genre, encore plus férié qu'un dimanche!)

Heureusement, le Carrefour Market ouvre le dimanche matin, le lundi de Pentecôte et tout et tout et... vend des tests de grossesse!

Mais... des tests de grossesse périmés et défectueux, puisque celui-là AUSSI vira au positif.

Merde.

Faudra attendre mardi, pour voir la gyné en urgence.

Putain, c'est looooiiiin mardi, c'est demain quoi!

Mardi, j'appelle la gyné.

Enfin, sa secrétaire.

"Euh, oui bonjour... en fait j'aimerais avoir un rendez-vous assez vite pour une pds (=prise de sang! non mais vous suivez ou pas???) car j'ai fait 2 tests de grossesse positifs ce week-end, et je voudrais avoir confirmation assez rapidement (que ces tests sont périmés et défectueux bien évidemment!)..."

"Pourquoi 'rapidement'?..."

"Euh..."

"Vous savez mademoiselle, si vos tests de grossesse sont positifs, C'EST QUE VOUS ÊTES ENCEINTE, pas besoin de pds..."

"Ah..." (comment vous z'êtes sûre?)

"C'est une grossesse désirée?"

"Euh, oui oui..." (Pourquoi? J'ai l'air paniquée peut-être? Dans le déni? Non mais ho! Pour qui tu me prends? Pour une traînée?? Ou pour une droguée peut-être??) 

"Bon alors, rien ne presse, il n'y a rien à faire qu'à attendre un rendez-vous..."

Heureusement, une place s'est libérée et j'étais fixée le lendemain. Soit 5 jours seulement après mes premiers soupçons. 5 jours pendant lesquels j'ai totalement flippé. A me demander ce que j'allais devenir, ce que j'avais fait, pourquoi, comment... à me répéter "c'est trop bizarre..." à longueur de journée. 

Et puis, on t'a vue. 

De la taille d'un grain de riz - 7mm - et déjà un coeur qui battait... tu avais déjà entre 4 et 5 semaines! 

Depuis ce jour-là, plus rien n'est pareil. 

C'était il y a plus de 7 mois déjà.

Bien que ça m'a paru si long des fois, c'est passé trop vite. 

Nous voici déjà à 11 jours (!!!) du terme, alors que je me vois encore compter la 12ème, 13ème, 14ème semaine... Il m'arrive même des fois de perdre le compte. Je ne sais plus si j'en suis à 36, 37 ou 38... 

J'ai beau faire la maline avec mes blogposts sur les clichés de la grossesse, il y a quand même 2-3 trucs qui vont me manquer... ou pas! 

A suivre dans une série de petits posts que je vous prépare pour très bientôt

(sauf si j'accouche avant de finir de les écrire tous ...;-))

 

pioupiou.jpg

 

C'est que du bonheur!*

15/12/2010

* (et mon cul c'est du poulet?!)

on m'a souvent rabâché que la grossesse, c'était QUE DU BONHEUR (comme quand tu sors de la Star Ac', ou presque!)...

mais visiblement, le meilleur moment de la grossesse, le point CULMINANT, c'est le 9ème mois.

#NOT!

nous y sommes que depuis 2 petits jours, et c'est déjà... comment dire?... waouw ou quoi...

#NOT! #AGAIN

Quelques petits aperçus:

l'incomfort
le bébé bouge... comme toujours, vous allez me dire.

sauf que là, elle a vraiment plus grand place. et que même qu'elle a plus de place, et beinh elle s'en fout, elle continue de grossir. histoire d'en avoir encore moins. c'est plus chouette quand on veut se gratter l'oreille avec le gros orteil! comme ça, on montre bien à maman qu'on est là et bien là!!!

genre aussi: on passe un bras à travers les côtes pour ensuite voir que la tête ne passe pas, elle. beinh oui, c'est pas par là qu'on sort poulette... 

bon alors si on faisait passer le temps en jouant au ballon avec la vessie. histoire que tu n'oublies pas que je suis là, je le fais dès que tu te lèves, comme ça tu penses à moi à chaque fois que tu dois faire pipi. c'est-à-dire EN PERMANENCE... 

et si tu t'assieds, ça m'ennuie, alors je réessaye de sortir par tous les moyens (sauf le bon). hier, en pleine réunion, j'ai essayé de sortir par ton poumon droit. c'était comique tu appuyais sur ma tête pour pas que j'y arrive et donc j'ai poussé de plus en plus fort jusqu'à ce que tu t'essouffles complètement. on a bien rigolé! (oui, à part pour mon interlocuteur qui n'a rien compris à mes phrases et me regardait agoniser en me frottant sous le sein, oui, c'était sympa...)

j'ai toujours cru que je ne me lasserais jamais de la sentir bouger, tellement c'était mimi, que ça chatouillait, que j'adorais la sentir, la voir, toussaaaaa.

ouais. bon. beinh je suis déjà une mauvaise mère alors!

pardonne-moi crevette, mais purée tu pourrais pas te trouver une bonne position et y rester une bonne fois pour toutes?

chier quoi!

♥ les contractions, ne sont plus des contractions 'de tapette' comme avant... non non... ici, on commence tout doucement à jouer dans la cour des grands! ça ne fait plus que serrer un p'tit peu ton ventre jusqu'à ce qu'il durcisse et se mette en boule (oh comme c'est rigoloooo)... nan!

à partir de maintenant, on te prépare mentalement et physiquement à la douleur. graduellement, certes, mais très certainement!

oui, oui, à partir d'aujourd'hui, tu sais que tu vas souffrir chaque jour un peu plus.

et c'est là, que le stress monte un tout petit peu quand même.

plus que 29 jours. je peux le faire!

♥ la mobilité

je ne décrirais pas mieux ce que je veux dire, qu'en citant un bout de la rubrique de Camille Anseaume sur elleadore.fr (que j'adore et que je conseille vivement à toutes les femmes enceintes, je suis hilare chaque semaine quand je lis sa rubrique!)

"Moi qui hier encore (bon ok avant-avant-avant-avant-avant-avant hier) me mouvais comme une jeune gazelle shootée aux amphétamines, cette semaine j'ai pris un léger coup de vieux.

...

J'ai l'impression d'avoir pris 10 kilos en 7 jours, et ma mobilité s'en trouve quelque peu modifiée.

Je ne me rendais pas compte, pas enceinte, des efforts que je faisais toute la journée. Faire mes lacets, la vaisselle, me gratter le genou, me couper les ongles de pieds, ramasser un sac ou un objet par terre, allumer une lampe halogène.

Je vous assure, avec ma circonférence actuelle, je me rends compte de la difficulté de ces gestes apparemment anodins. Et je me demande comment, en les faisant 20 fois par jour, je n'avais pas un corps de rêve."

Elle est sympa encore, de ne pas raconter comment on se sent comme un cachalot échoué à chaque fois qu'on veut se lever de sa chaise, ou PIRE! de son lit.

Comment on a l'impression d'être une vache qui fait 230 abdos juste en essayant de mettre sa ceinture de sécurité en voiture.

Comment on marche comme un pingouin et j'en passe... 

(oui, en fait, on est un zoo à nous toute seule, les femmes enceintes...)

les pieds et les jambes

de un, tu ne les vois plus.

de deux, tu ne les sens plus.

de trois, tu ne les touches plus.

et 'cherry on the cake!', le tout combiné au port des bas de contention!

yallaaaaaaa!

über-glam en plus d'être très pratiques : tu n'arrives ni à les mettre, ni à les enlever, puisque tes pieds sont devenus inaccessibles. il m'est arrivé de les garder une nuit, parce que j'étais trop crevée pour les enlever! (#truestory!)

idéalement, tu devrais aussi porter du plat, surtout par ce temps, histoire de ne pas glisser!

ça tombe bien, tu t'es acheté de superbes boots chez COS et des brogues ASOS que tu as hâte d'étrenner!

(puisque faute de pouvoir être bien sappée, au moins, tu te rattrapes sur les belles shoes, quoi!)

sauf que, HA-HAAAAAAAA!

tes shoes tu les as achetées au 8ème mois.

et que là, on est dans le 9ème mois.

(eh ouiiiiiii)

et que tes shoes, tu rentres plus dedans

(eh noooooooon)

tes pieds font soudainement du 41 et de toute façon, oublie de pouvoir fermer la boucle qui se trouve sur l'extérieur du pied et que, par toutes les contorsions possibles et imaginables, tu n'atteins même pas du petit doigt!!!!

♥♥♥♥

aujourd'hui, pour fêter le 3ème jour de mon 9ème mois, j'ai décidé de me rebeller!

(attention, c'est du lourd!)(si tu es en totale admiration devant moi depuis toujours, tu risques de prendre un coup dans les dents...)

oui, parce que today, je dis f♥ck la mode, je dis f♥ck la neige, je dis f♥ck la grossesse. je dis même f♥ck les gens qui m'entourent, et f♥ck Karl (carrément!)!

today, je suis venue bosser en pantalon de TRAINING et BASKETS!

et non, je ne mets pas de photos, car y'a déjà 6000 personnes susceptibles de me croiser là où je bosse, donc pas besoin de rajouter le potentiel de la toile internet du web intersidéral à cet affront :-)

 

et btw, je suis trop essoufflée pour relire mes articles ces jours-ci, alors si c'est plein de fautes, je vous emm♥rde :-)

 

nan c' pas vrai, j'vous kiffe-like-mdr-lol ♥

 

à pluche mes poulets!

 

 

Viva Los Ponchos!*

23/08/2010

C'est bien joli de parler layette et tout ça, (c'est dingue comme je peux devenir gaga quand même, non mais ho!) mais il me semble qu'on s'éloigne du sujet ici... Je m'excuse, mais c'est pas ma faute...

 

Revenons-en un peu à nos moutons! Et mes moutons, pour l'instant, ce sont entre autres ces pu***n de nouvelles collections!

 

Perso, ça fait des semaines que je zyeute les boutiques 'IRL' (chose que j'essaye de limiter à maximum une fois par semaine depuis que je suis une future baleine, histoire de garder un peu de sousous pour les shoes de la p'tite, l'accouchement, la peinture de la chambre, les couches, et tout ce brol...) et en ligne et...

 

que je pleure!

 

Parce que tout est beau, de un. J'aime tout, point.

 

(Bon, ok, j'avoue, presque tout.)

 

Mais c'est tellement rare... Il y a des saisons comme ça: soit on n'aime rien, soit on aime tout. Et déjà que je préfère l'hiver à l'été (d'un point de vue mode ONLY hein, sinon je HAIS la neige, le froid, le noir etc...), cette saison, c'est l'éclate totale!

 

Donc voilà pourquoi je pleure, de un.

 

De deux, je pleure aussi parce que, il y a un truc imparable pour mettre un terme illico à vos rêves et vos envies de mode! Avant, il y avait le fait de ne pas avoir de sous ou de ne pas encore avoir été payée,... Ca, ça fait bien longtemps qu'on ne sait plus ce que c'est. (quoique...les fins de mois qui commencent le 10...) Ensuite, il y avait le fait de faire plus qu'une taille 40. C'est pas ça non plus, (depuis que tout le monde aime les rondes, hein... merci qui? merci Karl, bien sûr! hum...) Aussi, il y avait le fait de n'avoir que des magasins de neuneus dans sa ville. Ce temps-là aussi est révolu. (Et on ne dit pas merci aux Asos et autres Topshop...)

 

Non non, il y a un truc vachement mieux que tout ça réuni... je vous le jure! C'est être enceinte!

 

Ouais ouais... Pleurez tous avec moi...

 

Non seulement je peux faire une croix sur les 3/4 des collec' d'automne, mais en plus de ça, je dois me farcir les collec' '9 mois', 'maternity' et autres 'mama'...

 

Et là, croyez-moi, y'a VRAIMENT de quoi pleurer!

 

A croire qu'ils dessinent les collections 'futures mamans' 10 ans à l'avance... D'ailleurs, est-ce qu'ils dessinent quelque chose un jour, tiens?

 

Il doit y avoir à peu près 2 modèles universels de tops pour gros bidous, 1/2 modèle de robe, et euh... zéro modèles de pantalons qui soient euh...juste portables!

 

Sans parler de suivre les tendances. (Les quoi?) Faut bien rentabiliser un minimum leurs designers hors de prix au talent surpuissant! A croire qu'on ne peut pas faire des choses qui plaisent à la majorité des femmes enceintes et être un rien fashion... *soupir de désespoir*

 

Nous, les baleines, on est donc destinées à être grosses ET mal sappées...

 

Bref... tout ça pour dire, que je peste un max!

 

Car pour une fois que j'aime tout, je ne pourrai pas mettre la moitié!

 

En attendant, je n'ai qu'une seule consolation: la cape, le châle, le poncho quoi!

 

Longue vie au PONCHO!!! Pièce que j'affectionne depuis toujours et qui est certainement THE trend de cet automne dont j'userai et abuserai avec GRAND plaisir, vu le nombre de pièces que je possède déjà!

Et si je suis tout le temps habillée pareil, ce sera pas ma faute, ok???

 

D'ailleurs, j'ai déjà commencé en été avec le poncho en coton que tout le monde a en beige, sauf que moi je préfère le noir...(ça amincit, hinhinhin...)

 

_DSC5490.JPG
_DSC5491.JPG
_DSC5495.JPG

(t'as vu comme je fais trop bien the Crow?)

Poncho noir, H&M Trend.


Et hop, je continue sur ma lancée avec mon poncho-trench camel! (Trouvé grâce à @_ModernMom_)

 

ponchotrench.jpg

 

_DSC5516.JPG

(en staïle Ophélaï: j'ai levé les yeux au ciel, et là, j'ai vu la lumière...)

Poncho-trench, H&M.

 

Et pour le reste... j'arpente le web à la recherche de fringues mettables et dans lesquelles je pourrai glisser mes obus!

 

(Ben quoi? Appelons un chat un chat, voulez-vous? J'ai trois obus à caser pour l'hiver, point barre!)

 

Je vous montrerai mes trouvailles un peu plus tard! (S'il y en a, car ça ne semble pas gagné...)

 

 

Bon lundi les nachos!

 

*Pour ceux qui pensaient que j'allais parler de bouffe, je ne peux en effet que vous conseiller cet excellent resto sud-américain à St-Gilles, à 2 pas de la place Stéphanie, quartier Louise: Los Ponchos - www.losponchos.be
Ils font aussi bien du Mexicain que de l'Argentin et du Chilien... Et pour avoir goûté à leur cuisine et l'avoir comparée à la vraie comida chilena par exemple, je ne vous dis qu'une chose: Miam!

14:31 Écrit par Emme dans Blabla, Mode, Tendances | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | Pin it!

Alors, alors... Par où commencer?

03/08/2010

 

profile-pola.jpg

 

Ce nouveau blog, ça fait un bail que j’y pense. Mille idées et concepts différents, sans jamais le temps de les concrétiser.

 

Et puis beaucoup d'hésitation.

 

Blogueuse de la première heure au lancement des Skynet Blogs en 2003, propriétaire d'au moins 4-5 blogs (dont je me souvienne), co-auteurs de divers blogs collaboratifs... en 7 ans, j'en ai fait des apparitions sur la blogosphère!

 

Mais je n'ai jamais retrouvé le même plaisir que j'avais avec mon tout premier blog. Faut dire qu'il avait tellement de succès, que j'ai eu du mal à retrouver le même engouement les fois suivantes.

 

 

banner_dots.jpg

 

De l'appréhension aussi...

Je connais bien les joies de la blogosphère ! Ce qui fait que je m'en méfie d'autant plus...

Ses délires, ses rencontres, ses amitiés liées au-delà du virtuel. Que de bons souvenirs… les délires de Blogstars au salon Media Planet, les bouffes food porn au Dakao, les soirées à refaire le monde - que ce soit à 10 dans un appartement de la rue de Florence, joliment feutré et tapissé de cartes Boomerang, ou seule derrière ma fenêtre MSN à manger des fraises Tagada… j'en ai passé des soirées et des nuits magiques grâce aux blogs. (n'est-ce pas Julie, Baudouin, Pakal et les autres?)

 

Mais à côté de ça, je sais aussi que les blogs pouvaient me faire passer par tous les sentiments possibles et imaginables en une seule journée! Le doute - sur ce qu’on écrit, pourquoi on le fait, pour qui, puis sur ce que l’on est aussi, et où on va… La colère ou même la peur: merci les commentaires impolis, insultants, les menaces parfois, ou les gens qui te reconnaissent dans la rue, ou qui retrouvent ton adresse mail, ton n° de gsm, assez flippant… Le désarroi, face aux jalousies entre blogueurs, ou les battles d’égo auxquelles je préférais assister de loin. La tristesse (et oui, même la souffrance extrême! :-)) liées aux amourettes virtuelles, puis réelles et qui tournent mal…parfois très très mal.

 

Et encore, j'en passe! Tout ça, donc, je connais bien, et croyez-moi ou non, ça m’a toujours manqué.

 

banner_coffee.jpg

 

Mais tout ça a fort changé et je ne suis qu’une blogueuse préhistorique, moi !

Qui n’a ‘que’ 300 pauvres followers sur son twitter (#jesuisvieille)

Qui n’aime pas toujours que tout le monde la lise, finalement (oui, j’aime assez les paradoxes, j’aurai encore bien l’occasion de vous le prouver).

Qui n’a jamais connu le côté commerical de la chose: les relations avec les attachés de presse et autres agences de buzz. (et à en lire nos copines françaises qui n'ont vraiment pas la vie facile, ça me saoule d’avance!).

Qui se marre bien des battles d’ego chez les p’tits d’jeuns (et prend toujours parti pour celui qui crie le moins fort).

Qui a 30 ans, merde! Ma vie est presque finie, quoi!

Et qui se pose vachement trop de questions existentielles (ou pas!) pour RIEN.

 

banner_bree.jpg

 

Finalement, c'est ma copine Djoudjou, maman de la nouvelle plateforme des Skynet Blogs qui a fini de me convaincre : des idées, des envies, ok, mais passons aux choses sérieuses désormais: j’ouvre un nouveau blog !


Au moment de la prise de décision, j’étais partie sur l’idée arrêtée d’ouvrir un blog mode. J’en lis pas mal depuis plusieurs années, et l’envie me titillait depuis très longtemps.

Oui mais voilà qu’une nouvelle est venue perturber quelque peu mes projets! L’arrivée prochaine d’un Pioupiou dans ma vie! Ce qui fait que m’habiller (au-delà de l'envie de shopping qui ne cesse pas, elle), ne serait plus tellement un plaisir ni même une priorité dans les mois à venir.

Donc, voilà pourquoi finalement on parlera de tout et de rien, de mode et de bébé, de tendances et de jolies choses, de cupcakes et de voyages, de twitter et de facebook, de mes coups de cœur et de gueule, de Bruxelles, de ragots, de ce qu'on veut après tout... et c'est très bien comme ça!

Enfin... si vous êtes toujours là?!

 

banner_sing.jpg

 


La prochaine fois, je me présente!

(Il y a une chose que vous savez déjà: je parle beaucoup... :-) mais j'essayerai de faire attention.)

 

Bon, on se dit à bientôt?

 

Bisous bisous...

 



12:07 Écrit par Emme dans Blabla, Emme | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | Pin it!